Groupe de parole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Groupe de parole

Message  Sybillin le Mer Mai 28 2014, 15:07

Bonjour,

Connaissez-vous des groupes d'entraide, des groupes de parole pour des personnes qui ont un fonctionnement borderline? Je crois comprendre que nos fellows névrosés ont plus de chance de tomber sur un autre névrosé qu'un borderline ne l'a de tomber sur un autre borderline. Je suis fatigué de chercher

Merci d'avance

Sybillin
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe de parole

Message  Xika le Mer Mai 28 2014, 15:49

Bonjour,

en France il y a l'Aforpel , en Belgique je ne sais pas mais peut-être que cette assoc' pourra t'aider : http://similes.org/wordpress/contact/


 bonjour


PS : le forum est un super groupe de parole ;)

_________________


"Celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir" Bob Dylan

"Il faut apprendre à s'aimer soi-même, c'est ma doctrine, d'un amour entier et sain, afin de demeurer fixé en soi au lieu de vagabonder en tous sens." ("Ainsi parlait Zarathoustra", Nietzsche)

"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac

"Le sens de la vie est de trouver son don. Le but de la vie est de le faire partager." Pablo Picasso


avatar
Xika
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 9930
Age : 32
Localisation : Là-haut
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe de parole

Message  sybillin le Jeu Mai 29 2014, 13:09

Bonjour,

merci Xika pour ta réponse. J'ai vu que l'association Similes en Belgique proposait des groupes de parole mais uniquement pour proches de patients borderline. Donc a priori pas pour des personnalités borderline.

Et merci pour ta suggestion d'utiliser le forum comme groupe de parole. Disons que j'ai plus facile avec le net, ça me permet de mieux contrôler ce que je dis, ça évacue toute la question du corps et de la relation corporelle, les blancs de la relation, les peurs, l'instantanéité, tout ça... Je sais que certains de mes travers s'accommodent bien du Web, disons, et j'aimerais ne pas retomber dedans.

Mais je dois admettre que je me sens si seul. Je réalise que j'ai un potentiel de violence inexprimé, que je me suis évertué à ligoter année après année. Mon ligotage a fini par ne plus ligoter uniquement ma violence, il a finit par tout ligoter. Tout ce qui me permettrait de me mettre en valeur et tout simplement tout ce qui fait que je suis moi. Ma créativité a atteint le néant, je me suis sacrifié purement et simplement, pour un idéal flou de ce qu'il est bon de faire ou pas, de penser ou pas. Ma vie est ancrée sur du faux.

Explosion, tout me revient maintenant à la figure. C'est la deuxième fois que mon monde s'ébranle, grosse rupture avec ma famille, sensation d'avoir été berné, manipulé. Sauf que les autres ont déjà fait quelque chose de leur vie et que moi je suis encore au pas de la vie professionnelle, sentimentale, créative, émotionnelle. Ma mère me déteste d'attaquer mon lien à elle. Elle voudrait que je continue à avoir besoin d'elle, elle se sent vide si personne n'a besoin d'elle.

Je fais psycho, seule manière qui m'a semblé safe pour savoir ce qui m'arrivait. Avec l'aide de mon psy et d'années de galère transférentiel, ses réflexions sur mes mécanismes de défense (clivage, déni, projection), mes angoisses (intrusion, envahissement), il me semble cohérent de me supposer un état limite. Pas de vie fantasmatique (ou si peu admise, déniée), pas de symbolisation. Je suis coinçé dans mon corps et dans mon ligotage. Impossibilité d'utiliser mon intelligence, toujours prise par des assauts émotionnels, grosses failles d'estime de moi, difficultés à montrer des parties authentiques de moi.

Je suis en dernière année. Mémoire. Tout s'effondre, je n'ai plus envie de terminer mon mémoire, il est une vaste blague, un simili-mémoire. Tous ces efforts déployés pour si peu de chose! La difficulté à faire face à ma promotrice de mémoire qui sait la portée des difficultés que je rencontre. Que pense-t-elle? Vais-je me faire laminer lors de ma défense pour cause de fonctionnement psychique déplorable?

Qui suis-je?

Avez-vous des conseils, mon histoire vous rappelle-t-elle des expérience que vous avez eues? Comment assumer les idées violentes? Comment être soi-même dans une relation? Comment retrouver sa liberté interne? Comment savoir ce qu'on ressent vraiment? Ce qu'on veut vraiment? Désirer quelque chose? S'épanouir?

Vastes questions, j'espère que certaines vous inspireront.

Merci à ce forum de permettre cet espace de liberté. Merci de m'avoir lu.

sybillin
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe de parole

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum