fatiguée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fatiguée

Message  Sambre le Ven Mai 13 2011, 23:31

Bonjour

Je suis ici en anonyme, je vais donc être cash, plus rien n'a d'importance.

De mes 6 a 8 ans, j'ai été abusée sexuellement par un membre de ma famille (aucun de mes deux parents je précise) dans des conditions dégradantes et humiliantes. Je ne mets pas d'émotions sur mes phrases, une facon sans doute de me protéger.

J'ai gardé ce secret jusqu'à mes 17 ans ou mes 18 je ne sais plus.
Jusqu'à ce moment, j'avais un réseau social très peu développé. Je volais de l'argent à mes parents pour l'offrir aux gens pour qu'ils soient mes amis. Je simulais des syncopes en classe pour qu'on s'intéresse à moi.
La scarification était un moyen pour moi d'évacuer le stress et la douleur, de me concentrer sur une autre douleur .
a partir de mes 18 ans, j'ai commencé à me droguer, à boire énormément. J'avais déja commencé auparavant à coucher avec n'importe qui, sans plaisir, dans des conditions parfois dégradantes pour une femme. Je partais de chez moi 2-3 jours sans prévenir personne et je revenais dans un état lamentable après avoir dormi dans la rue, alors que j'avais un lit et des parents aimants chez moi.
J'avais également complètement décroché de l'école, préférant trainer et secher les cours.

Tous ces comportements ont poussé mes parents à me faire hospitaliser. J'ai fait 3 hopitaux différents où j'ai bien sûr rencontrer des gens. J'ai été une nouvelle fois abusée dans l'hopital même. J'ai d'ailleurs été virée de cet hopital lorsque j'ai osé me plaindre car "mademoiselle nous ne somme pas un servide de rencontre ici". Suite à cela, j'ai enchaine les relations sans lendemain dans les hopitaux meme avec des hommes mariés.
Dans ces hopitaux, j'ai connu des choses horribles. Un garcon a une fois volé mon déodorant et s'est immolé grace à ca. Un autre jour, j'ai retrouvé un pendu dans ma douche.
Je suis ensuite sortie bourrée de médicament, du seroquel notamment, j'avais 1g par jour, autant dire que je ne faisais que dormir. Et j'ai grossi. Mais en attendant, ma vie se passait dans mon lit et pas le nez dans une bouteille d'alcool dans le lit d'un inconnu.

J'ai rencontré un garçon avec qui je suis restée un an. Je pétais souvent des cables. Pourquoi? parce qu'il avait une nouvelle amie sur facebook, parce qu'il avait pas répondu a mon message, parce qu'il aimait pas un plat que j'avais cuisiné, parce qu'il avait dit bonjour au voisin de palier ... etc toujours aucune vie sociale
il m'a quitté, me disant que nous nétions pas compatibles.

Trois semaines après, j'étais avec quelqu'un d'autre. Ma relation n'a jamais été stable avec lui d'ailleurs il m'a quitté il y a 3 semaines prétextant mon égoisme et mon coté capricieux.

Je ne me suis jamais vue comme cela. Je n'arrive pas à me définir. Je suis incapable de me projeter dans un avenir proche et sur le long terme. Je n'ai aucun ami, je suis complètement seule. Je ne sais pas pourquoi. Je suis des études supérieures et j'ai l'impression que ceux de ma classe ne m'aiment pas et m'en veulent mais je ne sais pas pourquoi. Sur le moment j'en suis persuadée puis je me dis que je délire, c'est dans ma tête, puis rebelote, un de leur regard me laisse croire qu'ils m'en veulent.

Quand on me fait une critique, que ce soit sous le coup de la colère ou gentillement (une critique constructive), je m'effondre, je me dit que je n'en vaux pas la peine, que ca ne sert plus à rien.

Je ne fais confiance en personne, meme pas en mes parents qui ont toujours été bons pour moi meme si je ne le voyais pas.

J'ai l'impression que personne ne me comprend, mon excopain qui m'a récemment quittée m'a toujours dit que je n'avais aucun trouble, que ca venait de moi uniquement, que j'étais bourrée de défauts.

J'ai froid a l'intérieur, je me réveille tous les jours en ayant froid, en ayant cette tristesse au fond du coeur. Pourtant a certains moments, je me sens bien?

J'ai tendance a etre dans le mimétisme, j'adopte la meme écriture que quelqu'un, les memes mimiques, le meme style de vetements, la meme musique.. cela change au fur et a mesure des rencontres que je fais dnas le cadre professionnel (ehfn de mes études pour le moment). J'idolatre une personne et je suis toujours décue au final. Mon ex me disait qu'il était encore étonné que je vois tout le monde tout beau tout gentil, une sorte d'utopie, et à la fin je tombe e haut.. Je suis exclusive, je ne supporte pas qu'on me laisse tomber

J'ai encore tellement de choses à raconter mais je suis fatiguée. Un des innombrables psychiatres que j'ai vu m'a dit que j'étais abandonnique et borderline. Je n'ai jamais cherché a savoir ce que c'était. Je ne vois plus aucun psy, ni ne prend aucun médoc, pas envie.
Jusqy'a maintenant, je me dis oui c'est moi ca, ce qu'il disent de la maladie.. puis je reviens dans le déni en me disant "mais bien sur que non, je suis pas du tout ainsi" et ainsi de suite


si je revois un psychiatre, ca ne va pas aller... je le sais

Je ne consomme plus rien, alcool, drogue, et n'ai plus aucun partenaire sexuel, je suis complètement seule


J'ai 22 ans. Presque 23

Sambre
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Patr!ck le Sam Mai 14 2011, 00:10

Ca fait pas mal d'infos d'un coup…

C'est drôle, je trouve que tu as une façon très étrange de te présenter. C'est mon sentiment hein, c'est très subjectif tout ça… Mais tu me donnes l'impression d'être seule contre tous. Contre les médecins, contre les hommes, contre les amis, contre ta famille, contre ce que tu ressens (tpl/abandonnique ou pas d'ailleurs…)

J'espère que raconter tout ça (et savoir que tu as été lue) t'a fait du bien. J'espère que tu vas t'inscrire et te promener sur le forum, parce qu'il y a pas mal de choses intéressantes…
avatar
Patr!ck
Membre passionné
Membre passionné

Féminin
Nombre de messages : 822
Age : 28
Localisation : La plus belle ville du monde
Date d'inscription : 16/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Invité le Sam Mai 14 2011, 06:46

Bonjour Sambre,

je dirai comme Patr!ck,
si tu le souhaite,
je t'encourage a t'inscrire ici, pour avoir accès aux différents posts,
témoignages,infos, ect..

tu pouras constater que tu n'est pas seule..
, a bientot .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Invité le Sam Mai 14 2011, 09:28

@Sambre a écrit:Bonjour

Je suis ici en anonyme, je vais donc être cash, plus rien n'a d'importance.

De mes 6 a 8 ans, j'ai été abusée sexuellement par un membre de ma famille (aucun de mes deux parents je précise) dans des conditions dégradantes et humiliantes. Je ne mets pas d'émotions sur mes phrases, une facon sans doute de me protéger.

J'ai gardé ce secret jusqu'à mes 17 ans ou mes 18 je ne sais plus.
Jusqu'à ce moment, j'avais un réseau social très peu développé. Je volais de l'argent à mes parents pour l'offrir aux gens pour qu'ils soient mes amis. Je simulais des syncopes en classe pour qu'on s'intéresse à moi.
La scarification était un moyen pour moi d'évacuer le stress et la douleur, de me concentrer sur une autre douleur .
a partir de mes 18 ans, j'ai commencé à me droguer, à boire énormément. J'avais déja commencé auparavant à coucher avec n'importe qui, sans plaisir, dans des conditions parfois dégradantes pour une femme. Je partais de chez moi 2-3 jours sans prévenir personne et je revenais dans un état lamentable après avoir dormi dans la rue, alors que j'avais un lit et des parents aimants chez moi.
J'avais également complètement décroché de l'école, préférant trainer et secher les cours.

Tous ces comportements ont poussé mes parents à me faire hospitaliser. J'ai fait 3 hopitaux différents où j'ai bien sûr rencontrer des gens. J'ai été une nouvelle fois abusée dans l'hopital même. J'ai d'ailleurs été virée de cet hopital lorsque j'ai osé me plaindre car "mademoiselle nous ne somme pas un servide de rencontre ici". Suite à cela, j'ai enchaine les relations sans lendemain dans les hopitaux meme avec des hommes mariés.
Dans ces hopitaux, j'ai connu des choses horribles. Un garcon a une fois volé mon déodorant et s'est immolé grace à ca. Un autre jour, j'ai retrouvé un pendu dans ma douche.
Je suis ensuite sortie bourrée de médicament, du seroquel notamment, j'avais 1g par jour, autant dire que je ne faisais que dormir. Et j'ai grossi. Mais en attendant, ma vie se passait dans mon lit et pas le nez dans une bouteille d'alcool dans le lit d'un inconnu.

J'ai rencontré un garçon avec qui je suis restée un an. Je pétais souvent des cables. Pourquoi? parce qu'il avait une nouvelle amie sur facebook, parce qu'il avait pas répondu a mon message, parce qu'il aimait pas un plat que j'avais cuisiné, parce qu'il avait dit bonjour au voisin de palier ... etc toujours aucune vie sociale
il m'a quitté, me disant que nous nétions pas compatibles.

Trois semaines après, j'étais avec quelqu'un d'autre. Ma relation n'a jamais été stable avec lui d'ailleurs il m'a quitté il y a 3 semaines prétextant mon égoisme et mon coté capricieux.

Je ne me suis jamais vue comme cela. Je n'arrive pas à me définir. Je suis incapable de me projeter dans un avenir proche et sur le long terme. Je n'ai aucun ami, je suis complètement seule. Je ne sais pas pourquoi. Je suis des études supérieures et j'ai l'impression que ceux de ma classe ne m'aiment pas et m'en veulent mais je ne sais pas pourquoi. Sur le moment j'en suis persuadée puis je me dis que je délire, c'est dans ma tête, puis rebelote, un de leur regard me laisse croire qu'ils m'en veulent.

Quand on me fait une critique, que ce soit sous le coup de la colère ou gentillement (une critique constructive), je m'effondre, je me dit que je n'en vaux pas la peine, que ca ne sert plus à rien.

Je ne fais confiance en personne, meme pas en mes parents qui ont toujours été bons pour moi meme si je ne le voyais pas.

J'ai l'impression que personne ne me comprend, mon excopain qui m'a récemment quittée m'a toujours dit que je n'avais aucun trouble, que ca venait de moi uniquement, que j'étais bourrée de défauts.

J'ai froid a l'intérieur, je me réveille tous les jours en ayant froid, en ayant cette tristesse au fond du coeur. Pourtant a certains moments, je me sens bien?

J'ai tendance a etre dans le mimétisme, j'adopte la meme écriture que quelqu'un, les memes mimiques, le meme style de vetements, la meme musique.. cela change au fur et a mesure des rencontres que je fais dnas le cadre professionnel (ehfn de mes études pour le moment). J'idolatre une personne et je suis toujours décue au final. Mon ex me disait qu'il était encore étonné que je vois tout le monde tout beau tout gentil, une sorte d'utopie, et à la fin je tombe e haut.. Je suis exclusive, je ne supporte pas qu'on me laisse tomber

J'ai encore tellement de choses à raconter mais je suis fatiguée. Un des innombrables psychiatres que j'ai vu m'a dit que j'étais abandonnique et borderline. Je n'ai jamais cherché a savoir ce que c'était. Je ne vois plus aucun psy, ni ne prend aucun médoc, pas envie.
Jusqy'a maintenant, je me dis oui c'est moi ca, ce qu'il disent de la maladie.. puis je reviens dans le déni en me disant "mais bien sur que non, je suis pas du tout ainsi" et ainsi de suite


si je revois un psychiatre, ca ne va pas aller... je le sais

Je ne consomme plus rien, alcool, drogue, et n'ai plus aucun partenaire sexuel, je suis complètement seule


J'ai 22 ans. Presque 23

bonjour Ambre

ton récit est en effet "cash"
et ce qui le rend difficile à lire ( je parle ici de moi ) est sans doute la froideur, l'absence d'émotions, avec lesquelles tu nous le livres, du moins en surface ( ceci bien sûr n'est pas un jugement )


je retiendrai les passages en gras
juste parce qu'ils se réfèrent ( si j'ai bien lu ) à la seule question que tu sembles te poser pour l'instant :
pourquoi suis-je seule ?

et je te retourne celle-ci :
qu'attends-tu du forum ?

comme Patr!ck et mayas, je te dis : tu n'es pas si seule que tu sembles le croire
quoi qu'il en soit, à mes yeux personne n'est anonyme, personne
même si on ne peut bien évidemment pas consacrer la même attention à tous et à chacun, je sais que personne ne peut être anonyme

bienvenue, Sambre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  cailloux le Sam Mai 14 2011, 21:28

Bonjours Sambre, contrairement à All et Patr!ck, ta façon de te présenter, je ne la perçois pas du tout comme dénuée d'émotions, pour moi il y a tellement d'émotions qu'elles en sont devenues muettes, je les entends hurler...

cailloux
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 5522
Age : 54
Date d'inscription : 08/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Sambre le Dim Mai 15 2011, 09:57

C'est une façon de me protéger. C'est bien plus douloureux de le revivre que de donner des faits, et rien que des faits. Comme dans la rubrique "faits divers" d'un journal.

Ce que j'attends d'ici? Je ne sais pas, qu'on me reconnaisse?

Je n'en sais rien.

Sambre
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  cailloux le Dim Mai 15 2011, 10:09

Bonjours Sambre,
je ne sais pas ce que ce forum peut t'apporter, un peu de chaleur humaine peut être, un peu se reconnaître dans l'autre et aussi reconnaître la différence, apprendre par le cheminement des uns et des autres même si à chacun son chemin.Etre entendu et aussi mal-entendu, mais essayer de s'entendre et de s'écouter, parfois écorché parfois réconforté. Une tentative. Une bonne volonté. Etre seul mais un peu moins.

cailloux
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 5522
Age : 54
Date d'inscription : 08/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Sambre le Dim Mai 15 2011, 16:39

@cailloux a écrit:Bonjours Sambre,
je ne sais pas ce que ce forum peut t'apporter, un peu de chaleur humaine peut être, un peu se reconnaître dans l'autre et aussi reconnaître la différence, apprendre par le cheminement des uns et des autres même si à chacun son chemin.Etre entendu et aussi mal-entendu, mais essayer de s'entendre et de s'écouter, parfois écorché parfois réconforté. Une tentative. Une bonne volonté. Etre seul mais un peu moins.


Est-ce qu'a vous aussi on vous dit que c'est dans votre tete sans meme savoir? :'(

Sambre
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Patr!ck le Dim Mai 15 2011, 16:48

Oui ! Et combien de fois !! :o
avatar
Patr!ck
Membre passionné
Membre passionné

Féminin
Nombre de messages : 822
Age : 28
Localisation : La plus belle ville du monde
Date d'inscription : 16/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Sambre le Dim Mai 15 2011, 16:50

@Patr!ck a écrit:Oui ! Et combien de fois !! :o


comment vous faites pour faire comprendre que vous n'y pouvez rien malgré le fait que votre coeur brule à l'idée de vouloir guérir?

Sambre
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Invité le Dim Mai 15 2011, 16:56

moi je disais : parce que vous croyez peut-être que ça m'amuse d'être comme ça, et que je m'y complais ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Patr!ck le Dim Mai 15 2011, 17:11

J'essaye d'expliquer les mécanismes qui s'opèrent du mieux que je peux. D'être honnête sans être agressive. Je ne dirai jamais (ou presque) un phrase comme celle d'All, parce que ca fait monter le ton (je trouve…).
Monter au clash ne sert à rien : l'autre se braquera encore plus.

Ce que j'aime beaucoup, c'est les images…
La dernière en date, c'était pour l'AM. L'envie (pas de besoin) de s'AM, comme une meuf au régime qui aurait envie de frites ou d'une crêpe…

Les images (m')aident beaucoup.
avatar
Patr!ck
Membre passionné
Membre passionné

Féminin
Nombre de messages : 822
Age : 28
Localisation : La plus belle ville du monde
Date d'inscription : 16/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Sambre le Dim Mai 15 2011, 17:50

allantvers a écrit:moi je disais : parce que vous croyez peut-être que ça m'amuse d'être comme ça, et que je m'y complais ?


Quand je pose la question, comme vous, on me dit oui, tu te complais dans ta souffrance, tu te victimises.. apparemment ca me plait de vivre la dedans

Sambre
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  cailloux le Dim Mai 15 2011, 18:37

J'en ai une qui agit comme ça et l'autre qui vient panser les plaies, je crois qu'elles le font exprès pour que je réagisse ...

cailloux
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 5522
Age : 54
Date d'inscription : 08/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Invité le Dim Mai 15 2011, 18:48

@cailloux a écrit:J'en ai une qui agit comme ça et l'autre qui vient panser les plaies, je crois qu'elles le font exprès pour que je réagisse ...

ce sont les deux rameurs et le capitaine ?
( Sambre je fais référence à des échanges sur le post de aki, intitulé : cycle maxi/mini )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  cailloux le Dim Mai 15 2011, 19:12

On peut le lire comme ça ...

cailloux
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 5522
Age : 54
Date d'inscription : 08/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Sambre le Dim Mai 15 2011, 19:24

allantvers a écrit:
@cailloux a écrit:J'en ai une qui agit comme ça et l'autre qui vient panser les plaies, je crois qu'elles le font exprès pour que je réagisse ...

ce sont les deux rameurs et le capitaine ?
( Sambre je fais référence à des échanges sur le post de aki, intitulé : cycle maxi/mini )

Je vais aller voir, je n'ai pas accès à tous les sujets même en étant inscrite. Je n'ai pas bien compris en effet ce que cela veut dire..

Sambre
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  cailloux le Dim Mai 15 2011, 19:50

Pour clarifier, j'ai évoqué dans un premier temps mes deux psys, une me renvois l'image de tout ce qui ne fonctionne pas chez moi, la personne fragile, blessée, qui ne cherche même plus une issue de secours et craint et en cela "attends" les catastrophes,( le rameur mini), l'autre psy me donne l'occasion de me défendre en expliquant, argumentant et en montrant que je suis tout à fait capable, un peu trop même, du coup au lieu de tenir compte de ma vulnérabilité, je m'offusque d'une telle faiblesse et en cela provoque aussi les catastrophes (le rameur maxi), et à moi de faire la synthèse et d'éviter les catastrophes (le capitaine).
Bon je ne sais pas si c'est très clair ... je te rassure pour moi non plus, mais il y a de ça ... Retraduction maladroite du discours très clair de ALL, il vaut mieux que tu lises l'original !

cailloux
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 5522
Age : 54
Date d'inscription : 08/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Invité le Dim Mai 15 2011, 20:07

@Sambre a écrit:

Je vais aller voir, je n'ai pas accès à tous les sujets même en étant inscrite. Je n'ai pas bien compris en effet ce que cela veut dire..

j'ai vérifié, les accès te sont ouverts

et voici le lien du post auquel il est fait allusion :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: fatiguée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum