Dialogue de sourd: Le Cœur, la Raison et la Bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dialogue de sourd: Le Cœur, la Raison et la Bête

Message  zèbre le Lun Jan 28 2013, 05:16

Parce que j'ai le gout de partager.


Elle était enfermée depuis si longtemps, qu’elle avait cessé de lutter contre la porte de bois qui lui bloquait l’accès au monde réelle. La seule preuve de cette était les traces de griffes incrustées dans la porte massive. À l’intérieur de la tour de béton, c’était l’abandon total. Essoufflée, la bête en avait assez de rager contre une porte qui ne s’ouvrirait jamais. Elle avait tout tenté pour dégager la voie mais rien a faire. Colère, haine, frustrations refoulées et tristesse. Aucun n’avait été le véhicule assez puissant pour forcer la sortie.

De l’autre côté de la porte, hors du château fort, le dialogue était engagé. Le ton montait progressivement entre les deux protagonistes. Le Cœur avait pitié de la Bête qui, exténuée ne fait plus que souffrir, elle qui avait tant grogné et hurlé. Elle n’était plus que l’ombre de la bête sauvage dont le Cœur avait peur. Et le Cœur, sympathique, voulait aider la pauvre chose, profondément blessée.

Le Cœur : Ne faudrait-il pas lui laisser un peu de temps pour récupérer. Ne pourrait-in pas la laisser respirer un peu, lui donner sa liberté. Regarde-la, elle a mal.

La Raison était d’un tout autre avis. Solidifier les portes, les murs, profiter de la faiblesse de l’Animal pour raffermir leur autorité. Ne pas lui laisser de liberté, ne pas lui laisser d’espoir de voir un jour la lumière. Non, la Bête doit rester enfermée. Monter les murs plus hauts, prendre ces portes brisées et les réparer.

La Raison : La Bête revient toujours à la charge, ne n’en rappelles-tu point. Ou as-tu oublié les ravages qu’elle fait lorsqu’on lui laisse de l’air. Dois-je souligné de nouveau que c’est moi qui ai ramassé les pots cassé parce que tu étais occupé à la soigner? Je te le dis, la Bête reste dans sa prison. Il n’y a pas d’argument valable pour la laisser en liberté. Elle n’est qu’un danger.

Le Cœur : Mais, je suis certain qu’avec le temps, on pourrait la dompter. Ne vois-tu pas qu’elle souffre de cet enclo trop petit pour elle.

La Raison :Et toi, ressens-tu trop pour oublier qu’on ne peut se permettre le risque qu’elle détruise tout ce que Nous avons créé. Aurais-tu oublié la dernière fois qu'elle nous a berné. Non, il faut la contenir à tout prix. Offrons-lui un tribut de sang. Un maigre sacrifice pour tout ce qui sera sauvé. Le Sang la rendra moins agressive.

Le Cœur : Ce n’est pas de la contraindre qu’il nous faut, c’est de la comprendre.

L’argument durait depuis et les arguments de l’un comme de l’autre ne changeaient pas. Le Cœur désirait aider la Bête à socialiser et comprendre les règles alors que la Raison pensait à la sécurité du Cœur, lui qui était si fragile en plus de penser à la meilleure solution pour la maintenir prisonnière. Le Cœur aurait-il oublié sa peur du Démon par sympathie.

Et ce dialogue de sourd perdurait depuis l’Aube des Temps. La Bête, quant à elle, profita du litige interminable entre Cœur et Raison pour reprendre des forces. Et leur distraction les perdit. La Bête s’alimenta de la peur viscérale du Cœur et en fit une arme redoutable. Alors que la Raison tentait de prendre le meilleur moyen de la contenir, la Bête avait déjà défait ses liens. Et à répétition fonça dans les Murs jusqu’à les défoncer, non pas sans blessure. La Bête était Rage. La Rage était Haine. Et la Haine était Destruction.

Et lune fois les murs abaissé, rien ne pouvait l’arrêter. Le Cœur regardait déchiré face au carnage, tétanisé littéralement par la fatalité. La Raison s’acharnait à trouver la solution la moins dommageable, en ignorant complètement et paradoxalement, les conséquences à long terme, désirant seulement que la Bête soit retournée dans son cachot, bien loin des yeux du Cœur.

Mais la Bête peut être créatrice, après tout, c’est elle qui vous livre ce récit.

Et vous votre Bête?
avatar
zèbre
Membre enthousiaste
Membre enthousiaste

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 27
Date d'inscription : 28/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum