1. Le trouble de la personnalité limite, aussi appelé trouble borderline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1. Le trouble de la personnalité limite, aussi appelé trouble borderline

Message  Xika le Mar Déc 09 2014, 09:54

"Avoir une personnalité borderline n'est pas un drame en soi...car après avoir acquis une bonne conscience de ses vulnérabilités, les traits de personnalité d'hier générateurs de difficultés (trouble relationnel, chaos intense, sentiment de vide, rage, etc.) deviennent des générateurs de potentialités (intelligence émotionnelle, hypersensibilité, passion, authenticité, spontanéité, compassion, etc.)."
Dr Évens Villeneuve



PLAN :


-  Définition du trouble borderline

- Origine et causes possibles

- Traitements et thérapies

- Ce que disent les professionnels

- Liens divers concernant le TPL







Dernière édition par Xika le Dim Jan 18 2015, 21:27, édité 5 fois (Raison : Mise à jour)

_________________


"Celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir" Bob Dylan

"Il faut apprendre à s'aimer soi-même, c'est ma doctrine, d'un amour entier et sain, afin de demeurer fixé en soi au lieu de vagabonder en tous sens." ("Ainsi parlait Zarathoustra", Nietzsche)

"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac

"Le sens de la vie est de trouver son don. Le but de la vie est de le faire partager." Pablo Picasso


avatar
Xika
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 9487
Age : 32
Localisation : Là-haut
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Définition du trouble borderline

Message  Xika le Mar Déc 09 2014, 09:57

Le trouble borderline touche environ 1 à 2% de la population.

Le trouble de la personnalité limite, ou « borderline » est un trouble de la personnalité : il concerne donc la structure mentale de la personne, et se reconnaît à des comportements spécifiques, en l'occurrence instables et compulsifs.

Qu'est-ce qu'une personnalité limite ?


La personnalité limite est d'abord une personnalité qui ne gère pas bien ses émotions, ce qui donne un caractère fortement instable.

Ayant une forte sensibilité aux émotions, la personnalité limite est également marquée à la fois par une peur de l'abandon et par une difficulté à se lier aux autres. Il en résulte des sentiments de colère intense.

Le trouble borderline est souvent associé à l'image de l'adulte qui est resté un enfant. Ceci est dû à la mauvaise maîtrise des émotions.

Le trouble borderline est une souffrance pour celui qui en est affecté, d'autant plus importante que les émotions sont vivement ressenties et manifestées. La personne est très consciente de son mal, mais ne sait pas le corriger ; pire, elle peut craindre qu'une psychothérapie lui fasse perdre sa personnalité et ses émotions.

L'inadaptation des comportements du borderline et son instabilité caractéristique lui causent d'importants préjudices, notamment en termes de vie sociale. De plus, les personnes qui souffrent d'un trouble borderline ont une forte propension aux tentatives de suicide.

source


Expériences traumatisantes, rapports familiaux chaotiques, manque d’attention…La plupart des personnes borderline - également appelées état limite - ont été abusées ou maltraitées pendant leur enfance. Le manque d’amour et d’attention les a également profondément marquées. Peu de gens sont capables de surmonter de telles épreuves. Les malades doivent apprendre à gérer leur instabilité émotionnelle et leurs blessures identitaires.

Sautes d’humeur, troubles du jugement, perte de contact avec le réel: le trouble borderline a plusieurs facettes. C’est un mélange de nombreux symptômes, plus ou moins accentués selon les personnes. La plupart souffrent d’un sentiment d’infériorité et ont une mauvaise image d’elles-mêmes. Beaucoup ont peur d’être abandonnées. C’est ce qui explique leur besoin de contrôler en permanence leur entourage. Leur vie toute entière est dominée par la peur.

Certains patients borderline se réfugient dans la dépression, le mépris de soi et la solitude. Beaucoup se sentent transparents et totalement étrangers au monde qui les entoure. Ils sont incapables de ressentir de la joie ou de la douleur, ce qui fait naître un terrible sentiment de vide en eux. D’un point de vue psychodynamique, on peut considérer que le trouble borderline est un mécanisme inconscient de défense contre la douleur intérieure. Il est pratiquement impossible pour une personne borderline de mener une vie normale. Beaucoup rencontrent des difficultés au travail. Leur humeur constamment changeante complique la vie de famille et les relations avec les proches...

source


« Il s'agit de gens, pour la plupart des femmes, qui ont grandi avec le sentiment de ne pas avoir reçu l'attention et l'appui qui leur reviennent. Ils en sont révoltés et ils cherchent des chemins pour compenser cela dans leurs relations. Ils ont des attentes élevées et, quand leurs besoins sont à nouveau abandonnés, ils y répondent avec de la colère et du désespoir. » John Gunderson, docteur américain.


* nous avons peur de l'abandon, voulons de l'attention, avons besoin d'affection et rêvons de perfection.


Dernière édition par Xika le Mer Avr 19 2017, 11:02, édité 3 fois (Raison : Ajout de liens)

_________________


"Celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir" Bob Dylan

"Il faut apprendre à s'aimer soi-même, c'est ma doctrine, d'un amour entier et sain, afin de demeurer fixé en soi au lieu de vagabonder en tous sens." ("Ainsi parlait Zarathoustra", Nietzsche)

"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac

"Le sens de la vie est de trouver son don. Le but de la vie est de le faire partager." Pablo Picasso


avatar
Xika
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 9487
Age : 32
Localisation : Là-haut
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Origine et causes possibles

Message  Xika le Mar Déc 09 2014, 10:04

Origine (naissance du trouble) :

Le trouble borderline, typiquement accompagné d'un état de tension extrême et d'une réactivité marquée de l'humeur, provient d'une hyperactivité du système émotionnel et d'une perturbation du système de contrôle. L'association de prédispositions génétiques et de traumatismes biographiques en est le générateur.    

Le facteur génétique – donc héréditaire – est caractérisé par une sensibilité émotionnelle plus marquée, une impulsivité élevée, une inclinaison aux dissociations et, selon les nouvelles connaissances, une hyperactivité et des troubles de la concentration.

Les facteurs biographiques sont principalement issus d'expériences traumatisantes et de négligence affective. Une grande partie des patients borderline ont subi un traumatisme d'ordre sexuel. Souvent la personne concernée a souffert, dans son enfance, de manque de soins, de violence, de rabaissement, d'humiliation et d'un net manque de valorisation. La plupart des patients ont vécu une "invalidation" dans leur enfance, c'est-à-dire que leurs réactions, sentiments et émotions ont été souvent ignorés, bafoués, critiqués, dévalorisés voire même cause de punitions.

Quoiqu'il en soit, il s'agit d'un trouble du système émotionnel. Les patients borderline n'apprennent pas, comme les autres enfants, à définir leurs sentiments, à les nommer et les exprimer si bien qu'ils n'acquièrent pas la capacité de les maîtriser et de résoudre les difficultés provoquées par des pensées perturbatrices. Par conséquent ils se sentent insécurisés et en proie à des idées ou des sentiments contradictoires qui apparaissent simultanément, devenant nouvelle source de tension. Ils ont appris à douter de leurs propres expériences et à dévaloriser leurs propres sentiments et opinions. Au lieu de faire confiance à leur instinct, ils observent les autres afin d'adopter leur point de vue. De fait, ils n'ont pas l'occasion d'évaluer leur opinion personnelle face à la réalité et de tester de nouvelles formes de comportement. Finalement ils souffrent d'inaptitudes dans presque tous les domaines de la vie. Les personnes concernées doivent donc réapprendre à interpréter leurs sentiments et comment les gérer.    

source


Autres articles :
@Pikach'ette a écrit:Vous pouvez lire aussi ceci:

Le TPL: les mécanismes cérébraux impliqués

Le TPL: un maladie neuropsychologique

Le TPL et ses influences génétiques

Le TPL; une anomalie cérébrale identifiée

_________________


"Celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir" Bob Dylan

"Il faut apprendre à s'aimer soi-même, c'est ma doctrine, d'un amour entier et sain, afin de demeurer fixé en soi au lieu de vagabonder en tous sens." ("Ainsi parlait Zarathoustra", Nietzsche)

"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac

"Le sens de la vie est de trouver son don. Le but de la vie est de le faire partager." Pablo Picasso


avatar
Xika
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 9487
Age : 32
Localisation : Là-haut
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Traitements et thérapies

Message  Xika le Mar Déc 09 2014, 10:08

Interview de Pierre Nantas, président de l'Aforpel
http://vimeo.com/40980056

Alors qu'il n'y a aucun médicament spécifiquement approuvé pour le traitement du trouble de la personnalité limite (TPL), ou borderline, certains médicaments peuvent améliorer certains symptômes selon une analyse de 27 essais cliniques publiée dans le British Journal of Psychiatry.

Le trouble de personnalité limite est caractérisé par des sautes d'humeur intenses avec une difficulté de contrôle des émotions, un comportement impulsif, des problèmes à maintenir des relations personnelles et un taux élevé d'automutilation et de comportements suicidaires.
Dr. Klaus Lieb de l'Université Mainz (Allemagne) et ses collègues ont analysé 37 essais cliniques dans lesquels les participants étaient assignés au hasard à recevoir soit un médicament antipsychotique ou un stabilisateur de l'humeur (médicament antiépileptique aussi appelé anticonvulsivant), soit un placebo.

Des médicaments antipsychotiques (neuroleptiques), l'aripiprazole (Abilify) et l' olanzapine (Zyprexa), semblaient aider à améliorer l'instabilité émotionnelle et le comportement impulsif.

Des médicaments stabilisateurs de l'humeur, souvent utilisés dans le traitement du trouble bipolaire, semblaient améliorer le contrôle émotionnel et l'impulsivité. Il s'agit du topiramate (Topamax), du divalproex sodium (Depakote) et du lamotrigine (Lamictal).

Des résultats suggéraient aussi une efficacité des compléments acides gras oméga-3 (se trouvant surtout dans l'huile de poisson). Dans une étude, ils réduisaient les symptômes de dépression et les comportements suicidaires d'environ la moitié. D'autres études ont aussi suggéré un effet antidépresseur des oméga-3 et l'utilisation de compléments est en cours d'essai pour le traitement de la dépression et du trouble bipolaire.

Pour les personnes ayant un TPL, la psychothérapie demeure le traitement de première ligne selon les auteurs.

Lorsque des médicaments sont utilisés, ils doivent l'être pour cibler des symptômes spécifiques et non pas comme traitement du trouble dans son ensemble, précisent les auteurs. La personne devrait être suivie continuellement et s'il n'y a pas d'amélioration des symptômes ciblés après 3 mois, le traitement devrait être arrêté.

Alors que les antipsychotiques et les stabilisateurs de l'humeur (antiépileptiques) peuvent être efficaces, ils comportent aussi un risque d'effets secondaires, dont la dépendance au médicament, le gain de poids, un niveau élevé de cholestérol, la fatigue ainsi que des problèmes de mémoire et de concentration, notent les chercheurs.

source


Les différentes thérapies conseillées et reconnues efficaces :

La thérapie comportementale dialectique

La thérapie des schémas de Young

La thérapie cognitivo-comportementale


Exemples de thérapies brèves pouvant aider en parallèle d'une psychothérapie :

thérapies brèves


Quelques outils :

Test pour savoir quelle thérapie vous correspond

mieux communiquer

Stratégie en cas de crise

kit de survie

alternative aux comportements auto-destructeurs

mieux gérer ses émotions

surmonter la colère

Relaxation

Happy Box







Dernière édition par Xika le Dim Jan 18 2015, 21:30, édité 1 fois

_________________


"Celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir" Bob Dylan

"Il faut apprendre à s'aimer soi-même, c'est ma doctrine, d'un amour entier et sain, afin de demeurer fixé en soi au lieu de vagabonder en tous sens." ("Ainsi parlait Zarathoustra", Nietzsche)

"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac

"Le sens de la vie est de trouver son don. Le but de la vie est de le faire partager." Pablo Picasso


avatar
Xika
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 9487
Age : 32
Localisation : Là-haut
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ce que disent les professionnels

Message  Xika le Mar Déc 09 2014, 10:12



Interview du Pr Bernard Granger

Pierre Nantas





article du journal Le Point

Article de l'express


Dernière édition par Xika le Dim Mar 19 2017, 14:40, édité 1 fois (Raison : Ajout)

_________________


"Celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir" Bob Dylan

"Il faut apprendre à s'aimer soi-même, c'est ma doctrine, d'un amour entier et sain, afin de demeurer fixé en soi au lieu de vagabonder en tous sens." ("Ainsi parlait Zarathoustra", Nietzsche)

"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac

"Le sens de la vie est de trouver son don. Le but de la vie est de le faire partager." Pablo Picasso


avatar
Xika
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 9487
Age : 32
Localisation : Là-haut
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

liens divers concernant le TPL

Message  Xika le Mar Déc 09 2014, 10:15

Quelques vidéos :







un trouble méconnu (reportage)

Un autre lien : faire face à un TPL

Quelques livres :

"Borderline, retrouver son équilibre" de Dominique Page
http://www.odilejacob.fr/catalogue/psychologie/psychologie-generale/borderline_9782738118332.php

"Les personnalités limites : Hypersensibles, à fleur de peau, écorchés vifs, tous borderlines?" de Jean-Michel Fourcade
http://www.babelio.com/livres/Fourcade-Les-personnalites-limites--Hypersensibles-a-fleur/446469

"Les borderlines" du Pr Granger et de Daria Karaklic
http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Troubles-Maladies-psy/Livres/Les-Borderlines

"Les états-limites" de Vincent Estellon
http://www.amazon.fr/Les-%C3%A9tats-limites-Vincent-Estellon/dp/213059154X/ref=pd_sim_sbs_b_4

"Une danse borderline" de Laurie Hawkes
http://www.20minutes.fr/livres/1026130-une-danse-borderline-petite-psychotherapie-romancee-personnalite-limite-laurie-hawkes-chez-eyrolles-paris-france

"Borderline" de Marie-Sissi Labrèche
http://www.babelio.com/livres/Labreche-Borderline/43195
(adapté au cinéma)

"Une vie volée" de Susanna Kaysen
http://www.amazon.fr/Une-vie-vol%C3%A9e-Susanna-Kaysen/dp/2290301361
(adapté au cinéma)


Quelques liens utiles :

France :
Aforpel
UNAFAM
Aapel
Suisse :
A la limite
Obsan
Québec :
Carrefour TPL
AQPAMM
IU Douglas
Belgique :
LBFSM
Institut Wallon de Santé Mentale




_________________


"Celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir" Bob Dylan

"Il faut apprendre à s'aimer soi-même, c'est ma doctrine, d'un amour entier et sain, afin de demeurer fixé en soi au lieu de vagabonder en tous sens." ("Ainsi parlait Zarathoustra", Nietzsche)

"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac

"Le sens de la vie est de trouver son don. Le but de la vie est de le faire partager." Pablo Picasso


avatar
Xika
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 9487
Age : 32
Localisation : Là-haut
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1. Le trouble de la personnalité limite, aussi appelé trouble borderline

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum