Qui suis je ou vais je

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui suis je ou vais je

Message  Nomansla le Sam Mar 28 2009, 01:55

Je suis, depuis toujours, ou presque, a cote de la plaque...
A 8 ans, je n'avais pas d'amis: je pensais que lire Balzac quand les autres lisaient Oui Oui expliquait mon mal etre.
A 15, mal etre toujours, mais moins: nous etions beaucoup plus nombreux a questionner, delirer, fumer, etre ou se vouloir "a part", lire, ecrire...
Depression a 18, quelques mois.
Puis grande envie d'etre "comme tout le monde", de ne plus etre consideree comme bizarre: reussite tres, tres breve. Retour aux delires, alcool, sexe, lectures, philo. Tres extravertie alors, plus originale que bizarre. Histoires sans lendemain, quelques heures ou quelques semaines, quelques jointd, auss> Ca passait bien. Sauf les fins de soirees ou, parait il, je faisais la gueeule...moi, j'etais juste mal. Quelques annees d'etudes un peu ratees, quelques annees bien exhaltantes!
Et puis certitude que je n'arriverais a rien, qu'il valait mieux que je me fasse un raison: je suis nulle, je ne serai jamais ce dont j'ai reve d'etre: je me marie avec un homme simple. De mon hommr simple, j'ai eu 2 beaux enfants. Et le l'ai quitte quqnd la petite a eu 1 an.
J'avais eu, depuis plusieurs annees, plusieurs postes qui me plaisaient: creation, organisation, vente de salons et conferences. C'etait top!, je pouvais utiliser mon imagination, voire du monde, pas trop longtemps, monter sur scene de temps en temps. Enfin, 2 ans apres le divorce et bien des aventures (boite, rencontre Internet..) J.ai trouve une quatrieme boite en 3 ans. Et un mec qui m'a fait me dire, comme pour mon mari, il n'est pas fou, un peu plat peut etre mais pas fou. Au bout de quelques mois d'amour trop sage , j'ai sentis qu'il en avait marre de mes demandes (et tenues) orriginales, de mon appetit sexuel. Il n'a rien dit, mais j'ai senti. Deux jours plus tard, je suis arrivee chez mon medecin, au dessous de tout (moi, pas le doc) et je lui ai dit qu'il fallait que je rentre immediatement en clinique. Il l'a fait. Apres une semaine sous anti D, je faisais danser tous les malades....Alors le psy a dit: borderline ou bipolaire...et a fait la croix sous bipolaire. Suivent 4 ans de depamide, qui n'on pas vraiment resolu mes problemes. J'ai repris un peu, 2 ans plus tard, ce qui n'a pas empeche la TDS a la date de l'anniversaire de la mort de mon petit frere schiso...J'ai arrete la depamide alors, en decembre 2003. Depuis 5 ans, je ne prends rien (de medicamenteux). Et bon an mal ca allait. Mais aujourd,ui, plus rien ne va. Il a suffit que certains de ceux pour qui je me bats avec constance et conviction depuis 2 ans (je suis cadre-ils veulent etre augmentes) me taxe de mensonge, de dossiers jamais envoyes, de commissions inventees pour que je pete un plomb. Pendant 3 semaines, c'etait larve, juste un deprime, une petite solitude. Hier l'augmentation a ete accordee et, bien qu'objectivement je sois contente pour eux, rien ne va plus pour moi. Je pleure, je respire plus en sanglots que normalement, j'ai eu meme qqles ides de suicides. Mes efforts sont enfin couronnes de succes, mais c'est trop tard... Des excuses affluent, sans valeur: ils ont eu 3 semaines pour le faire. Il a fallu l'augmentation pour que j'en profite.
Personne ne lira tout mon charabia, mais tant pis, je continue: Le succes de mes efforts de 2 ans m'aurait beaucoup rejoui avant. Il me plombe aujourd'hui, je n'arrive plus a taper, a respirer normalement, je pleure, sanglote, suis perdue. J'ai fait et dit des choses qui me deserviront: parler sous ma barbe dans le bureau du grand patron, gribouiller rageusement en reunion, ne pas me maquiller ce matin. Et puis pleurer, des que je suis seule.... Alors je viens ici, ou je me reconnais plus que dans le trouble bipolaire, pour vous dire que je vais mal, que je vais tout foutre en l'air si qu'elqu'un ne m'aide pas. J'ai pris un Xanax, ce soir: effet correct pendant 3 heures. Fini. Je dois commencer Cymbalta demain matin. Si je suis biplolaire, je pourrais sauter au plafond... Et si je suis borderline, il se passera quoi?
J'ecris beaucoup, mais je suis trop mal, AIDEZ moi!!!!

Nomansla
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Bouledouate le Sam Mar 28 2009, 12:06

Coucou,
Ton message a été lu,ne t'en tracasse pas mais que te répondre,voilà la question.
Je te trouve bien courageuse dans ce que tu décris de ta vie et je trouve cela bien que tu te batte ainsi.
Sinon,avoir le TPL ou être bi-polaire,il y a beaucoup de point commun et parfois les 2 troubles peuvent exister chez la même personne d'après ce que j'ai pu lire sur un autre forum (mais là c'est à vérifier).
Si tu dois prendre ces médicaments,qui te les prescrit?Si c'est un psy,pourquoi ne pas lui poser la question?
Courage à toi en tout cas.
avatar
Bouledouate
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 2306
Age : 33
Localisation : belgique
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Merci.

Message  Nomansla le Sam Mar 28 2009, 13:38

Merci Bouledouate de ta reponse. Merci aussi de m'avoir lu jusqu'au bout! C'etait indigeste, surtout juste avant l'heure du dejeuner!

Ca y est, j'ai avale ma gelule et croise les doigts. Si mon sentiment est juste et que je suis plus limite que bipo, tout devrait bien se passer...

Nomansla
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Hiver le Sam Mar 28 2009, 14:57

Salut, bienvenue et bon courage...
bienvenue
avatar
Hiver
Membre passionné
Membre passionné

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 39
Localisation : Pays-de-Loire
Date d'inscription : 14/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  out of season le Sam Mar 28 2009, 23:38

Moi aussi je t'ai lu...Je peux juste te dire que je te comprends.
Mathieu
avatar
out of season
Membre discret
Membre discret

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 41
Localisation : france
Date d'inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  orfeelys le Dim Mar 29 2009, 01:48

moi aussi ;) idem je te comprends par contre je ne connais pas ce médoc pourrais pas te dire son effet je me bat pour pas avaler ces trucs pourtant j'ai pris du xanax une fois ou j'étais à bout de chez bout lol et plus jamais ! je ne juge en aucun cas la prescription d'anti dep ect mais personnellement je n'adhère pas du tout
Bon courage calin

orfeelys
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 33
Date d'inscription : 27/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Tu me comprends?

Message  Nomansla le Dim Mar 29 2009, 01:51

Tu comprends qu'un evenement pour d'autres anodin, surtout qu'il reste dans le cadre professionnel, puisse me laminer comme ca? Que je me sente presqu'entierement remise en cause par une petite reflexion? Que je ne sache plus comment me comporter, comment parler avec mes collegues (il faut dire que je n'etais deja pas tres douee avant).
Moi, j'ai du mal a comprendre comment je n'arrive pas a trouver en moi les ressources pour rebondir...
C'est cette reaction, pourtant, et la reflexion d'un collegue - il ne faut pas surreagir- qui me fais plus que jamais me reconnaitre dans l'etat limite: je me suis clairement sentie rejetee, et je suis incapable depuis de gerer mes emotions. Je ne crois pas que j'attendais d'admiration ni d'amour, mais une acceptation et une reconnaissance, certainement. Comme je vis seule actuellement et n'ai guere d'amis ici, sans doute mon environement professionnel a t il pris trop d'importance: je ne vois qu'eux et il me renient... ma depression latente depuis qu'en septembre mon fils est rentre en fac et ma fille en pension n'est plus du tout latente.. le premier abandon etant un choix raisonnable, j'y avais tout a fait consenti... le second, le poignard dans le dos, c'est trop!
Pour l'instant, le Cymbalta ne m'a pas fait monter au plafond, juste un peu de mal de tete. Le Xanax m'assomme, en revanche: j'ai dormi toute l'apres midi.
Demain est un autre jour. Apres malheureusement, c'est lundi... et comme j'ai des tonnes de boulot actuellement, avec le reste en prime, ca va etre dur...
Tu me comprends comment, au fait, tu as desja eu des problemes similaires au travail?

Nomansla
Membre régulier
Membre régulier

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 53
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  orfeelys le Dim Mar 29 2009, 01:58

oh que oui, ce qui fait qu'aujourd'hui je suis à mon compte !
Impossible de gérer les collègues ou personnes au dessus de moi, car je ne supportais pas le négatif, la moindre petite chose même miniminim !!! Cela fait parti des tpl borderline je ne sais pas si aussi des bipolaire par contre ... mais n'hésite pas à faire d'autres diagnostic auprès d'autres psychiatre, voir spécialisés dans le tpl borderline tu es ou quel région ?

orfeelys
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 33
Date d'inscription : 27/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  monica le Dim Mar 29 2009, 13:13

L'hypersensibilité qui te touche fait évoquer un trouble borderline ... Mais comme l'a dit quelqu'un on peut avoir les deux. Pour être bipolaire il faut au moins avoir présenté un état maniaque, ce qui est un état point par point tout contraire à la dépression: une grande agitation, des insomnies, les patients ne tiennent pas en place ils sont "à fond", à 100 à l'heure, on les arrête plus...mais je suppose que tu dois savoir ça. Et pour en avoir vu je peux te dire que c'est vraiment impressionnant, et sans traitement cet état peut durer des mois.
Je ne sais pas si tu es bipolaire ou si ce diagnostic a été fait à tort, c'est impossible de le dire ici...Généralement le dépamide aide bien ces personnes à rester stable sur le plan de l'humeur..

Je comprends très bien ton histoire au boulot, je suis exactement comme toi. J'ai peu d'amis et suis assez seul, donc je me surinvestis dans tout ce que je fais et ça a une grande importance pour moi; alors la moindre remarque désagréable, je le prends tres mal et me remet sans arrêt en cause...

Tu as un bon suivi psy??

(il me semble avoir lu qq part, je crois sur le site AAPEL, que le xanax n'etait pas recommandé pour les TPL, si qq'un peut confirmer je voudrait pas dire de bêtise??)
avatar
monica
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 32
Localisation : Sud
Date d'inscription : 02/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  orfeelys le Dim Mar 29 2009, 15:23

oui le xanax est déconseillé mais apparemment il est efficace tout de même chez certain borderline donc à méditer. Pour ma part le xanax ne m'a pas aidé tout au contraire je parlais en bavant et dormais debout bref j'étais pire que sans xanax. Une amie au canada trouve que sans xanax elle serait pas là aujourd'hui donc je ne juge pas ce médiacment différent pour chaque individus apparement.

orfeelys
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 33
Date d'inscription : 27/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Travail Xanax et autres

Message  Nomansla le Dim Mar 29 2009, 16:43

Je ne sais pas ce que le Xanax fait au commun des mortels, mais pour moi, c'est surement tres efficace, comme somnifere! Vendredi soir, ca m'a bien aide aussi pour arreter les pleurs, les sanglots, les frissons etc... Mais je me vois mal travailler avec ca dans le sang... Je n'en n'ai pas pris aujourd'hui, mais enfermee chez moi, ca va. Enfin, ca va, ca va comme ca peut aller entre l'ordi, le lit et le canape. Je n'ai de courage pour rien d'autre.
Le seul boost, le seul investissement dont je sois capable, c'est mon travail. Alors quand ca ne va plus la, il ne reste pas grand chose...
Pour qui m'a connu a d'autres periodes de ma vie, ca peut en effet paraitre extreme... mais je n'ai jamais ete aussi haut que ce qui est decrit pour les episodes maniaques... au pire hypomanique. Je crois comprendre, pourtant, que les achats excessifs, une sexualite un peu too much, des sentiments amoureux disproportionnes etc ne sont pas l'apanage des bipolaires, c'est un peu borderline aussi, non?
En fait, a part les coleres (tres tres rares chez moi), je me reconnais trait pour trait ici, mais vraiment tres peu chez les bipolaires.
J'ai vraiment, et ai toujours eu, des difficultes relationnelles. J'arrive en general a donner le change pour une periode breve (j'adore par exemple les entretiens d'embauche) mais c'est un peu du cinema... des qu'il faut approfonndir, ca devient difficile. Ca revient au beau fixe quand la relation devient plus personnelle, mais c'est rare, car pour ca, il faut que l'autre ait accepte l'etrange animal que je suis, celle qu'on ne sait pas comment prendre, qui derange, surprend. Je sais tout ca, mais j'ai l'impression que pour etre acceptee, il me faudrait jouer en permanence: je ne sais pas faire, et n'y tiens pas vraiment.
De par mon travail, je change souvent de lieu et c'est tant mieux car je ne suporterais pas de faire la meme chose au meme endroit pendant 15 ans. Mais, d'un autre cote, ca ne me donne pas beaucoup de possibilites pour me faire de nouveaux amis. Et j'ai beaucoup de mal, a distance, a conserver les anciens (de mon fait).
Pour trouver un psy, c'est un peu le meme probleme. Surtout que, vivant a l'etranger, et meme si je suis a peu pres bilingue, je n'ai pas, pour parler de mon ressenti, la meme aisance qu'en francais.
La donc, j'ai vu un generaliste, qui me connait depuis 2 ans, me pense normalement saine d'esprit, et que je n'ai pas detrompe puisqu'il ne m'a rien demande et que j'hesite a lui parler d'un diagnostic vieux de 12 ans dans lequel je ne me reconnais pas.
Merci encore a ceux qui m'ont repondu: ca fait enormement de bien de pouvoir parler (ou ecrire), d'avoir l'impression d'etre compris et de n'etre pas seule.
Autre indice, d'ailleurs, que je suis plus border que bipo: ici, vous avez l'air de comprendre et d'avoir un vecu bien plus proche du mien.

Nomansla
Membre régulier
Membre régulier

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 53
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Mart le Mar Mar 31 2009, 06:12

Coucou, je te souhaite la bienvenue sur ce forum et j'espère qu'il pourra t'aider autant qu'il m'aide :)

Mart
Accro...
Accro...

Masculin
Nombre de messages : 1008
Age : 27
Localisation : Québec (Canada)
Date d'inscription : 09/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Kitty Chaos le Lun Avr 06 2009, 12:36

Salut!!

J ai bien lu ton message, ainsi que les diverses réponses, et je me permets d ajouter certaines choses :

D apres ton recit, et tes remarques, il semble effectivement que tu présentes les caracteristique d un trouple de la personnalité Borderline. Mais, il ne faut pas prendre cela pour acquis, seul un psychiatre peut etablir un veritable diagnostique, même si aujourd'hui, nombre de médecins se refuse à se diagnostique.

Ce qui compte finalement, ce n est pas que tu sois atteinte de tel ou tel maladie, mais plutot que tu te reconnaisse et te sentes comprises. Cela te permettra d avancer.

Concernant, le Xanax, il est vrai que ce médicament serait apparment deconséillé dans le trouble Borderline, mais cela dépend des personnes. Ce qu il faut savoir c est que le Xanax est un anxiolitique, il est donc normal, que tes pleurs, frissons, etc.. disapraissent. C est fait pour ca!! De plus, le fait de te faire dormir est également normal, car le Xanax, comme la plupart des anxiolitiques te detende complétement, ce qui fait que nous sombrons plus facilement dans le sommeil.

Le Xanax contient une molécule à action rapide, et fait donc son effet en une demi heure a une heure. Mais cet effet ne dure que quelques heures.

Il existe d autres anxiolitiques, qui ont une action lente et de longue durée et qui nous assomes donc beaucoup moins.

Il ne faut pas hésiter à en parler avec un médecin.

Concernant le Cymbalta, je vais te dire ici mon expérience. C est un médicamtne, que je n ai pas du tout supporter. Il a des effets secondaires assez impressionnant, et dès que je l oubliais un jour, j étais super mal, avec des sensations de manque assez violentes. L arreter à aussi été très dur, tellement je me sentais mal.
J ai pu constater sur Internet, que je n étais pas du tout la seule a avoir autant d effets secondaires avec ce médicament. Après chaque personnes est différente face aux antidépresseur.

Concernant tes troubles, je peux te dire, que je me reconnais parfaitement dans ton récit, je rencontres également énormément de difficultés dans la vie, que ce soit professionnel, relationnel, sociale ou autre!! La plupart des Borderlines, sont des personnes seule, avec peu d amis, voir meme pas du tout. Une grande reactivité face aux épreuves de la vie, face aux réflexions, remarques ou autre, même gentille. Une grande émotivité, instabillité, etc...

Si tu veux en savoir plus sur la maladie, je te conseille, Internet, lire des livres traitants de ce trouble. Et tu peux aussi m écrire, par MP, je me ferais un plaisir de répondre à tes questions, dans la limite de mes connaissances bien sur!!

A bientot et courage...

Kitty Chaos
Membre régulier
Membre régulier

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 37
Localisation : Lausanne / Suisse
Date d'inscription : 06/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  nicole le Dim Avr 12 2009, 23:19

Bonsoir Nomansla,

Tu devrais vite revoir un psy. J'oublie de te dire, je suis bipo.

D'abord parce que si on t'a en première intention prescris du Dépamide (thymo-régulateur), c'est que oui, le psy a jugé que tu souffrais de troubles bipolaires, c'est une maladie très bien cernée aujourd'hui. On se sent mieux quand on a un traitement, on souffre beaucoup moins.

De plus, tous les symptômes que tu évoques dans ton premier message, et la sexualité too much, les achats compulsifs...la depression, je te conseille d'aller consulter, seul un psy pourra faire le tri.
Hypomanie, manie franche? Dépression?Cyclothymie? TBipolaires, il y a plusieurs degrés.

Les anti-dépresseurs sont, dans certains cas, tout à fait déconseillés pour les bipos, ils peuvent induire une crise de manie.

Ca fait jamais de mal d'aller voir un toubib.

nicole
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 64
Date d'inscription : 11/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Invité le Lun Avr 13 2009, 05:01

Bonjour Nicole et bienvenue sur le forum,

Je suis diagnostiqué borderline depuis des années, mais un de mes premiers psys, et non des moins compétents, m'a aussi donné à l'époque du dépamide en monothérapie. Maintenant je n'en prends plus, mais de la lamotrigine (-autre stabilisateur contre les phases dépressives uniquement-) en plus de tout le reste, y compris le xanax. Je dois me balader avec une valise de médicaments.

Alors je me suis demandé s'il était possible d'être ou d'avoir été provisoirement bipolaire en plus de BL, à moins que le corps médical ait des avis différants sur la question. Quand à la guérison complète je n'y crois pas non plus, mais l'on peut s'améliorer.

Je te souhaite une bonne journée et des échanges intéressants

Bien à toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  nicole le Lun Avr 13 2009, 08:23

La lamotrigine (Lamictal ici) comme la Dépamide sont des thymo-régulateurs, traitements des troubles bipolaires.

En fait, quand tu es bipo, cest comme être diabétique, c'est à vie. Malheureusement, ça n'est jamais provisoire et c'est incurable.

Je suis nouvelle sur le site, mais, à vous lire, il me semble que beaucoup de symptômes sont similaires. Il doit être difficile de faire la part de l'un et de l'autre.

Bonne journée!

nicole
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 64
Date d'inscription : 11/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  maja le Lun Avr 13 2009, 12:59

Bonjour,

Oui Nicole faire la part entre l'un et l'autre est très difficile, même pour les psys. C'est pourquoi, quand on est diagnostiqué bipolaire ils attendent une période d'humeur stabilisée avant d'envisager les symptômes d'un trouble borderline, si applicable. C'est ce qui s'est passé dans mon cas, en tout cas.

Non adalbert, il et impossible d'être provisoirement bipolaire: quand on l'est on l'est à vie. Cependant, les limites sont minces entre les deux, les confusions arrivent, et à mon humble avis, le diagnostic de bipo a été plus populaire à une certaine époque: on en distribuait à tout va.


Dernière édition par maja le Lun Avr 13 2009, 14:47, édité 1 fois

maja
Membre discret
Membre discret

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 42
Date d'inscription : 10/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  nicole le Lun Avr 13 2009, 13:13

Je peux pas te répondre, je n'arrive pas à trouver les mots justes, j'en parlerai au psy, il sera content, tiens!

nicole
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 64
Date d'inscription : 11/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Invité le Lun Avr 13 2009, 13:18

@maja a écrit:Bonjour,

Oui Nicole faire la part entre l'un et l'autre est très difficile, même pour les psys. C'est pourquoi, quand on est diagnostiqué bipolaire ils attendent une période d'humeur stabilisée avant d'envisager les symptômes d'un trouble borderline, si applicable. C'est ce qui s'est passé dans mon cas, en tout cas.

Non aldalbert, il et impossible d'être provisoirement bipolaire: quand on l'est on l'est à vie. Cependant, les limites sont minces entre les deux, les confusions arrivent, et à mon humble avis, le diagnostic de bipo a été plus populaire à une certaine époque: on en distribuait à tout va.

Merci Nicole pour ta réponse. Mon psy actuel m'a dit que presque tous les bipos étaient aussi borderlines, d'autre part me trouvant une fois mal le psy (un autre) ne savait pas s'il s'agissait d'une décompensation dépressivo-anxieuse dans le cadre d'un trouble bl ou de la phase dépressive dun trouble bipo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  maja le Lun Avr 13 2009, 14:30

Oui difficile à savoir Adalbert...
Tous les bipolaires seraient borderlines? Non. Mais assez fréquent, oui. Dans l'autre sens c'est pas forcément vrai: je suis cependant tombée sur cette étude...

Le trouble de la personnalité borderline est un mode envahissant de comportements impulsifs, d'instabilité et d'humeur changeante. Les chercheurs se demandaient si ce trouble de la personnalité est une variante du trouble bipolaire. (note de moi, lol, c'est l'hypothèse vers laquelle penchaient plusieurs de mes anciens psys)

La recherche impliquait 196 participants ayant un diagnostic de trouble de la personnalité borderline. Les résultats montrent une connection modeste avec le trouble bipolaire.

19% d'entre eux souffraient également d'un trouble bipolaire. Dans un groupe de comparaison dont les participants souffraient d'autres troubles de la personnalité, 8% souffraient d'un trouble bipolaire.

Cette faible coexistence des deux troubles a des implications importantes pour le traitement. Plusieurs personnes souffrant de ce trouble de la personnalité reçoivent plutôt un diagnostic de trouble bipolaire explique l'auteur. Les deux diagnostics sont généralement traités selon des approches différentes. Les interventions psychosociales sont importantes dans le traitement du trouble de la personnalité alors que la médication est le traitement principal dans le cas du trouble bipolaire.

Le diagnostic de trouble de la personnalité borderline est issu de la pratique psychothérapeutique alors que le trouble bipolaire fait l'objet de beaucoup de recherches neurobiologiques et de traitements psychopharmacologiques, explique l'éditeur en chef de la revue. Cette recherche, dit-il, est une étape importante pour vérifier si les deux concepts recoupent une même réalité.

La coexistence des deux troubles n'impliquait pas une moins bonne évolution pour le trouble de la personnalité. Dans les 4 ans qu'a duré la recherche, la rémission est survenue pour les 2/3 des personnes avec et sans le trouble bipolaire.

Cette recherche est publiée dans l'American Journal of Psychiatry.

PsychoMédia avec source: Psych.org

maja
Membre discret
Membre discret

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 42
Date d'inscription : 10/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  nicole le Lun Avr 13 2009, 15:14

Je vais le dire, tant pis.

Dans les témoignages, on parle de la facette "abandonnée", et pas de la facette "abandonnique" qui, à mon sens, va de pair?

C'est juste mon questionnement.

nicole
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 64
Date d'inscription : 11/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Invité le Lun Avr 13 2009, 15:45

@nicole a écrit:Je vais le dire, tant pis.

Dans les témoignages, on parle de la facette "abandonnée", et pas de la facette "abandonnique" qui, à mon sens, va de pair?

C'est juste mon questionnement.

Je ne saisp pas si c'est à moi que tu posais la question Nicole, mais tu as tout a fait raison. Impossible d'être abandonnique sans avoir été abandonné(e)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  nicole le Lun Avr 13 2009, 17:01

Je te posais la question oui, puisque tu es là.

Es-tu abandonnique aussi? Parce que quant'à moi, c'est un mécanisme de défense que j'ai bien exploité tout de même...

nicole
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 64
Date d'inscription : 11/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Invité le Lun Avr 13 2009, 17:30

@nicole a écrit:Je te posais la question oui, puisque tu es là.

Es-tu abandonnique aussi? Parce que quant'à moi, c'est un mécanisme de défense que j'ai bien exploité tout de même...

Nicole,

je suis tellement abandonnique que cela pourrit ma vie, y compris aujourd'hui

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  nicole le Lun Avr 13 2009, 17:40

Tu vis seul?

nicole
Nouveau
Nouveau

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 64
Date d'inscription : 11/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui suis je ou vais je

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum