je peux plus dire que ça va

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

je peux plus dire que ça va

Message  laurent lyon le Dim Aoû 14 2011, 20:05

bonjour à tous et toutes.

Je me présente, je suis un homme de 43 ans.
Je traverse un moment difficile, c'est pourquoi j'ai besoin de parler un peu.

J'ai été aimé quand j'étais petit jusqu'à 7 ans.
Mais après ça à merdé.
Ma mère à commencé à nous dire qu'elle nous détestais, à nous frapper sans que l'on sache pourquoi, mais surtout à nous insulter en permanence.
Elle est parti quand j'avais 13 ans.
Elle à organisé mon viol par son amant avant cela.

Les viols ont duré 3 ans à peu près. Pas très souvent. Mais même une fois, c'est une horreur.

J'ai fait ma première tentative de suicide le jour de mes 18 ans au xanax - ou à cause du xanax, je ne sais pas... comme je l'ai raté j'ai sauté par la fenêtre.
Comme la encore, je ne suis pas mort, je suis allé voir une psy. Elle m'as diagnostiqué "structure psychotique". Moi j'avais juste mal.... je pensais être aidé, pas être diagnostiqué.

Elle était lacanienne, ne parlais pas, faisait des séances de 3 minutes parfois, avec une salle d'attente bondée ou elle choisissais selon son bon vouloir le prochain pour l'abattoir... je garde une haine tenace contre elle.

J'ai continuer à tout détruire quand ça marchait - à me faire virer de mes jobs, à tombé amoureux de tordus, à essayer de ne pas mourir malgré les angoisses, la dépression, l'insomnie.
9 ans d'angoisses.

A 27 ans. J'ai porté plainte contre le violeur et ma mère, j'ai viré la lacanienne, et j'ai trouvé une autre analyste très bien.
Elle parlait, rassurait, accompagnait, ne jugeait pas.
Elle m'as dit au début "vous avez assez souffert, il est temps que cela cesse. Si vous le voulez bien, on peut essayer ensemble".

J'ai refait une tentative de suicide à 29 ans lorsque la plainte à été classée pour prescription.

J'ai continué l'analyse... appris à savoir ou ça faisait mal, à ne pas m'auto détruire, à ne pas confondre parole intime et parole sociale.

J'ai aujourd'hui un job que j'aime et dans lequel je suis reconnu.
J'ai un bel appart.

Mais depuis quelques mois ça ne va pas.
Ma "tendance" alcoolique est en train de me déborder (je suis alcoolo quoi !) - je test un traitement au baclofène.
Mon ex. m'as trompé avec au moins 35 mecs (je suis gay)...
Une fois = crise, envie de mourir et thérapie de couple.
Deux fois = crise, envie de le tuer, et pas de thérapie
Trois fois = même pas de crise et fin de la relation.

Le problème c'est que j'y pense non stop.
Je ne retire rien de bien de cette relation... je sais que ça n'est pas un pervers pourtant, mais pour moi c'est le diable.
J'ai l'impression de n'être rien (pourtant intellectuellement je sais que c'est faux... mais bon)
Il m'as dit que j'était moche, pas bandant, mal foutu (ce qui n'est pas vrai, mais cela me bouffe).

Je crève de ne pas avoir de mots à mettre sur cette douleur.
Lui, il va bien, il m'as quitté pour un débile de 25 ans plus jeune que lui... mais au moins il ne va pas se prendre la tête là.

Je vois de temps en temps une psychiatre pour les "coups durs". Sur ce coup là, elle n'as pas compris.
Mais je ne suis pas sûr qu'elle repère bien l'état limite.
En plus c'est aussi la psy de mon ex. !!!

J'ai testé 2 psy sur lyon : un j'avais couché avec, et l'autre je le vois sur les sites gays... pas glop quoi !

Moi j'ai juste mal à en crever.
Les médocs ne servent pas vraiment, j'ai tout ce qu'il faut pour les crises d'angoisses et tout ça - j'ai besoin d'un coup de main pour dépasser la douleur... ou plutôt passer outre... passer à autre chose.

Si quelqu'un a le nom d'un puy correct sur Lyon, je sui preneur.
Je suis fatigué de me battre contre le sentiment que je ne suis rien, que je suis laid, que je ne vaut rien, que n'importe qui peut me fair n'importe quoi.
Je sais que c'est faux pourtant (l'apport de l'analyse)... mais ça ne change rien. Je souffre comme un chien avec le sentiment que je ne suis rien.

J'ai ma vie à faire. Je ne suis pas trop vieux, pas si laid, et je ne veux pas mourir.
Mais j'ai peur de tout bousillier encore.
Et je me connais, ça ne sera pas une métaphore.
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Dim Aoû 14 2011, 20:17

je ne peux malheureusement t'aider en rien pour un psy à lyon
mais venir sur ce forum est déjà une démarche positive, qui je l'espère t'apportera du soutien

courage !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Dim Aoû 14 2011, 20:22

je viens de remarquer que tu n'es pas inscrit, c'est à dire que tu n'as pas signé la charte
voici le lien pour ce faire : ici

tu auras alors accès aux diverses discussions du forum, et pourras constater qu'ici l'entraide n'est pas un vain mot

à bientôt !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  laurent lyon le Dim Aoû 14 2011, 20:29

allantvers

merci

être entendu c'est déjà ça.
Je pleure comme un enfant devant mon ordinateur...

Je connais les étapes de ma rassurante :
1 - être entendu, reconnu
2 - être materné, rassuré
3 - analyser et comprendre
4 - aller au de la

j'en suis à 1,2
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Dim Aoû 14 2011, 20:34

bien vu, la succession des étapes !

pour que tu sois plus stable dans la N° 2, voici pour toi :

calin calin calin calin calin calin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Dim Aoû 14 2011, 20:40

te voilà inscrit, je te souhaite donc "officiellement" la bienvenue !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

pleurer

Message  laurent lyon le Dim Aoû 14 2011, 20:50

je voudrais que quelqu'un me prenne dans ses bras en pensant "tu as mal et c'est pas juste - pleure, je suis là pour recevoir ça".

Remarquez j'avance - j'ai mis 4 mois a dire que ça faisait un mal de chien d'être re re re trompé.

En plus je n'aime pas le sexe sans sentiments... je croyais que c'était "normal".
Mais visiblement les normaux sont assez proches des pervers... et c'est moi qui ai mal comme un chien.

Alors je pleure.
Parceque ça aussi ça fait mal.
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Bianca le Dim Aoû 14 2011, 20:58

Désolée problème pour écrire le message, je ne sais pas pourquoi. ne t'inquiète pas, les gens ici ont l'air super géniaux et je ne dit pas ça en l'air. en tout cas, accroche toi, c'est pas de ta faute si il y a des méchants sur la terre. mais c'est ainsi. a la prochaine salut byebye
avatar
Bianca
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 2313
Age : 45
Localisation : belgique
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  fred_b le Dim Aoû 14 2011, 21:03

Tout ce que je peux dire en lisant ton message, c'est que tu n'as vraiment pas eu une vie facile et que le fait d'être encore là fait de toi quelqu'un d'assez fort. C'est bien que tu es entreprit une analyse ! D'ailleurs, tu dis toi même qu'elle t'a apporté. C'est bien. Le tout c'est toujours un traitement bien articulé : un suivi psychiatrique (avec médicaments) et psychologique (analyse, TCC, thérapies de groupe, etc...)

Je te souhaite bon courage en espérant que tu trouveras un psy près de chez toi !
avatar
fred_b
Nouveau
Nouveau

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 28
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  tazia le Dim Aoû 14 2011, 21:21

@laurent lyon a écrit:
Elle à organisé mon viol par son amant avant cela.

Les viols ont duré 3 ans à peu près. Pas très souvent. Mais même une fois, c'est une horreur
Comment peut-on vivre après un truc comme ça? Ca a dû complètement te déstructurer...

Pour ce qui est des adresses de psy valables, tu peux aller voir sur le site de l'AAPEL, il y a un endroit où tu peux envoyer un mail pour leur demander cette liste.

Je te souhaite la bienvenue.

J'aime bien la liste d'étapes en 4 points, je ne connaissais pas...

A bientôt! Sais-tu aussi qu'il y a un tchat sur ce forum?
avatar
tazia
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 3132
Age : 59
Localisation : Dans mon voyage à moi
Date d'inscription : 10/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

a tazia

Message  laurent lyon le Dim Aoû 14 2011, 21:32

oui

Déstructurant comme tu dit !
C'est ça.

Je n'étais pas malheureux du tout, je ne ressentais pas la simple tristesse, j'étais en morceaux.
Je me dit en te répondant que je vais mieux.

Je ne suis plus en morceaux.

Je vais voir pour le chat... non je ne savais pas.
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

parler

Message  laurent lyon le Dim Aoû 14 2011, 22:09

le chat est vide

il ne sert a rien (bon c'est cote tout ou rien)
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

douleur

Message  laurent lyon le Dim Aoû 14 2011, 22:37

A qui puis je parler de cette douleur délirante qui me submerge ?
De ce sentiment d'injustice qui me donne envie de mourir.

Je ne pleure plus, je me sens vide.
Le vide est presque apaisant.

C'est comme mourir.

Je ne dit pas que je vais mourir, mais que l'idée est apaisante.

J'ai juste mal.
Et rien n'y fait.
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Dim Aoû 14 2011, 22:39

ici tu peux tout dire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  moonlight le Dim Aoû 14 2011, 22:44

bonsoir Laurent
tu as frappé à la bonne porte pour parler et être entendu
je te souhaite la bienvenue parmi nous...
avatar
moonlight
Membre enthousiaste
Membre enthousiaste

Nombre de messages : 325
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Nyu le Dim Aoû 14 2011, 23:04

N'hésite pas à poster dans toutes les sections, à vider ce que tu as sur le coeur... Ici on écoute :-)
avatar
Nyu
Accro...
Accro...

Féminin
Nombre de messages : 2568
Age : 33
Date d'inscription : 25/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bonsoir

Message  Bambam le Dim Aoû 14 2011, 23:33

Bienvenu Laurent,

comme je ne voudrais pas mélanger toutes les rubriques, je t'invite à aller écouter un peu de musique là

http://etatlimite.bbactif.com/t57p765-vous-ecoutez-quoi-comme-musique

Je te propose pour commencer, ceci. La première fois que j'ai écouté ce morceau, je suis tombé amoureux des doigts du bassiste qui joue. Le morceau c'est "Bruce Lee", interprété par Marcus Miller. Y a plein d'autre trucs à écouter dans la section, mais je commence par moi. J'espère que tu y trouvera un peu de de plaisir et de relaxation.

PS : A 3mn50 sur le morceau débute un solo de trompette qui vaut son pesant d'or.

Bonne écoute

Bambam
Membre enthousiaste
Membre enthousiaste

Masculin
Nombre de messages : 226
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

des nouvelles

Message  laurent lyon le Lun Aoû 15 2011, 18:25

merci d'abords à tous de m'avoir accueilli.

Hier soir j'ai pleuré tout mon saoul...
Donc, ça c'est fait !

Aujourd'hui je suis un peu dans la pâté, mais moins désespéré.
Triste oui, mais pas comme hier.

J'ai envie de me remettre à penser et à analyser les choses.
Mais d'abords il faut que je les pose.
Alors voilà ce que j'ai à déposer :

Mon ex...
1ère rencontre :
- il m'as foncé dessus en m'apellant 3 fois par jours + 5 textos
J'ai tout de suite mis le hola "ne me fonce pas dessus, j'ai besoin de temps"
Il n'as pas arrêter.
Sexuellement c'était assez nul... il prenait son pied mais pas moi.
Il faut dire que jouïr en 10 minutes c'est un peu rapide pour moi.
Mais il était intelligent, cultivé, drôle...
Il a recommencer à foncer, vouloir tout organiser, parler de vie commune (au bout de 2 mois !).
J'ai tenu encore un ou deux mois comme ça.
Le sexe était de plus en plus nul pour moi.
J'ai fini par lui dire "ça suffit - on arrête les dégâts"...

Suite : 4 mois plus tard.
On était un peu resté en lien.
Il me donne un coup de main pour refaire le papier peint dans mon appart.
On couche ensemble... et il recommence dès le lendemain à m'envoyer 3 textes par jours.
Là, je n'ai pas parlé, j'ai juste attendu 3 jours avant de répondre.
"ne va pas trop vite, ça me fait peur".
Il part en vacances et me quitte en revenant de vacances.
J'ai apprit plus tard qu'en fait il était parti avec un autre mec qu'il venait de rencontrer, et sur lequel il a foncé...
Il m'as mis en conccurence quoi.

3 eme fois.
Janvier 2010 : il me dit qu'il a un cadeau pour moi à l'occasion de noël.
Je l'invite à la maison - le remercie.
On parle un peu, il m'avoue qu'il est complètement dépressif à la suite d'une rupture et qu'il pense à moi.
Je lui dit "je t'aime encore, mais je ne veux recommencer qu'à 2 conditions.
1 - tu ne me fonce pas dessus
2 - Tu ne m'utilise pas comme anti dépresseur pour soigner ta rupture".
Il ne fonce plus dessus - et je me dit que là, on va pouvoir construire à 2.
Petit a petit je m'ouvre.
Je commence à envisager de projeter... on évoque la possibilité de vivre ensemble. Sachant que cela me fait peur.
Au bout de 5 mois, je découvre sous la télé une liste avec peut être une 100 aine de noms.
C'est la liste des gens qu'il drague sur internet depuis qu'il est avec moi.
Il y a les sites, les pratiques sexuelles, et j'en passe.

Je devient fou, mais maitrise ma colère.
Je l'insulte au téléphone et il s'écroule.
Je fini par lui demander d'aller voir un psy ensemble.
Ce que l'on fait...

Je retente le coup avec lui.

2 mois plus tard alors que l'on est en WE son portable sonne.
C'est un SMS d'un mec avec qui il couche...
La je ne maitrise plus ma colère.
Je m'effondre, j'ai envie de mourir, de le tuer...
Je passe 2 mois dans cet état là.
Il est effondré, me rassure, me comprend, accepte toutes mes insultes, et je fini par me calmer.

On se remet ensemble...
On parle beaucoup.
Un soir, je fini par lui dire, que sexuellement 15 minutes et on en parles plus, c'est tout de même un peu frustrant pour moi.
Sa réponse "mais toi tu veux du plaisir ? Moi je m'en fout. Tout ce que je cherche c'est jouïr et me vider".
Je l'ai très très mal prit !
Je le fout dehors !
Et je pirate ses comptes internet pour détruire tous ses contacts culs... et il y en avait encore beaucoup.

Au bout de 3 semaines je me met à culpabiliser à mort d'avoir fait ça.
Je retourne vers lui.
M'excuse.
Le supplie de me pardonner...
Ce qu'il refuse. (il faut dire que c'est la première fois que je suis objectivement méchant avec lui... que je cherche à me venger).

Je me fait renversé par une voiture... 3 mois d'hostos.
Il me soutient à fond.
Fini par me dire qu'il m'aime.
Et moi que je suis désolé, trop défensif, et que si il a besoin de vivre avec quelqu'un pour être rassuré, je veux bien renoncer à mon indépendance pour lui.

Sortie d'hosto, je m'installe chez lui.
Je n'ai pas de place dans l'armoire pour ranger mes affaires.
Je ne suis pas super drôle, car j'ai encore mal, et je suis bien médicamenté.
Lors d'une soirée avec des amies, il lâche au milieu de la discussion que pendant que j'était à l'hosto il a baiser tout ce qu'il a put, et que heureusement que je ne sais pas tout.
Je fouille dans son portable - en fait il à un mec à qui il dit que bientôt il se débarrassera de moi, et que ils pourront se voir tous les jours. Il l'appel "mon chouchou" (ridicule !).

Ce coup çi je me casse sans faire de crise, sans paroles, sans rien.

C'était en avril.
Là on est en Aout et c'est hier seulement que j'ai eu envie de hurler que ça faissait un mal de chien.
Mais ça fait un mois que je ressasse... et que je picole !

J'ai fait deux rencontres depuis, mais j'ai viré tout le monde sans ménagement... vieux réflexes de protection et d'isolement... je pense que poser la douleur de mon ex. est nécessaire avant de passer à autre chose finalement.

Je n'ai pas le courage d'analyser le truc pour le moment...
Mais si vous avez des commentaires...

Bises a tous.
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Lun Aoû 15 2011, 18:42

j'en ai un : je n'ai lu qu'une fois le mot "aime"
je me suis demandé si tu l'as aimé ou pas, si tu l'aimes encore

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Lun Aoû 15 2011, 18:48

autant pour moi : après relecture j'en ai trouvé un deuxième
mais l'impression reste la même : est-ce vraiment d'amour qu'on parle, là ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ah que j'aime pas ça !

Message  laurent lyon le Lun Aoû 15 2011, 18:58

Commentaire pertinent !

Dans ce long post, je ne parle pas d'amour, car je sors la colère.

L'ai-je aimé ?
Oui...
Si il n'avait pas menti, il serait presque parfait.

Est-ce que je l'aime encore ....
C'est là que la réponse ne me plait pas....
La réponse est oui !
___________________________________

Question 1 :
Pourquoi ai je aimé quelqu'un qui fonce alors que j'ai besoin de temps ?

Réponse :
Parce que en fait j'adore ça, mais je sais que c'est trop pulsionnel... trop idéal.
Et que l'idéal n'existe pas.

Question 2 :
Pourquoi ai je aimé quelqu'un avec qui j'était sexuellement frustré ?

Réponse :
A creuser...
Ma peur du sexe (enfant violé) ?
Mon masochisme ou mon altruisme ?
Ma croyance que les choses se construisent avec le temps ?
Le fait que je bande surtout avec mon cerveaux (et qu'un esprit brillant allié à un grand coeur me touchent plus qu'une bombe atomique) ?

est-ce vraiment d'amour qu'on parle, là ?

Bonne question la aussi.
Je ne sais pas.
Il y en as pourtant eu... mais comment y croire au milieu de toutes ses tromperies ?

En acceptant l'innacceptable, est-ce que c'était de l'amour de ma part ?
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Lun Aoû 15 2011, 19:08

la question 2 m'intéresse...

ayant été sexuellement abusée enfant, le désir sexuel de l'autre m'a longtemps beaucoup effrayée, pour ne pas dire terrorisée

par ailleurs la dissociation affect/sexe est fréquente ( il y a même ici un post là-dessus, je m'en vais te chercher le lien ) chez nouzautres

et il se peut que la question 1 soit en relation avec la 2 :
et si le fait de ne pas se laisser le temps de réfléchir, quand on se sent facilement violé, c'était la seule façon de pouvoir consommer ( là je parle pour moi... du genre : plus je réfléchis, plus je m'enfuis ) ??

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Lun Aoû 15 2011, 19:18


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  laurent lyon le Lun Aoû 15 2011, 19:31

je vais pondérer mes propos.

J'ai écrit que j'était sexuellement frustré avec JL.
C'est très vrai dans l'après coup.

Mais ça ne l'était pas à 100 % sur le moment.

Quand on aime, on relativise... et le sexe même pas terrible avec le mec qu'on aime, ben c'est du partage, et c'est bien.
C'est quand j'ai commencé à être en confiance et vouloir tenir compte dama libido a moi qua ça a merdé...
Car il s'en foutait en fait.
avatar
laurent lyon
Membre régulier
Membre régulier

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 49
Localisation : lyon
Date d'inscription : 14/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Invité le Lun Aoû 15 2011, 19:33

@laurent lyon a écrit:je vais pondérer mes propos.

J'ai écrit que j'était sexuellement frustré avec JL.
C'est très vrai dans l'après coup.

Mais ça ne l'était pas à 100 % sur le moment.

Quand on aime, on relativise... et le sexe même pas terrible avec le mec qu'on aime, ben c'est du partage, et c'est bien.
C'est quand j'ai commencé à être en confiance et vouloir tenir compte dama libido a moi qua ça a merdé...
Car il s'en foutait en fait.

c'est quand même "intéressant", non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je peux plus dire que ça va

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum